Cordage Tennis

Les techniques de poses pour réussir le cordage d’une raquette

Pour être performante, une raquette de tennis a besoin de respecter certains critères comme la qualité du cordage. Pour réussir ce dernier, il est important de connaitre les différents types qui existent, les différents matériaux disponibles, ainsi que les possibilités d’association à faire. Tour d’horizon de tout ce qu’il faut savoir à propos des cordages.

Les différentes étapes de cordages à ne pas rater

Lorsque l’on met en place le cordage d’une raquette de tennis, il existe plusieurs paramètres importants à prendre en compte. La tension par exemple correspond au poids qui sera utilisé pour tendre chaque corde de la raquette. Sa valeur dépend du niveau du joueur, de son style, de la raquette. Elle varie entre 17 et 25 kg pour le cordage. Cette valeur dépendra aussi du matériau utilisé. Ainsi, pour compenser la rigidité des cordes en polyester, cette tension sera baissée de 1 ou 2 kg. Les utilisateurs les plus chevronnés choisiront quant à eux la pose de multifilaments ou du boyau qui permet d’améliorer de 15 % la tenue de la tension.

S’il existe plusieurs techniques de poses des cordages, il est conseillé lorsque l’on utilise un câble unique d’enrouler la corde autour du bras pour faciliter sa mise en place. Lorsqu’elle est tirée d’une bobine, le plus simple consisterait à mesurer enviro 17 longueurs de raquette qui seront mises en œuvre. Il est aussi recommandé de couper les deux extrémités des cordes en biseau.

Les montants d’une raquette de tennis

Le cordage d’une raquette de tennis est composé de cordes horizontales appelées travers et de cordes verticales appelées montantes. Ces dernières mesurent généralement 3 m pour les parties courtes, et 9 m pour les parties longues.

Technique simple pour le cordage raquette de tennis

Lorsque vous vous lancez dans la procédure, il existe plusieurs techniques pour mener à bien l’opération. Il faut donc commencer en passant les montants par le bas si les cavaliers sont impairs. Dans le cas où les cavaliers sur le pont du cadre seraient en pair, il faut commencer en passant les montants par le haut. Faites donc passer 4 longueurs et demie de raquette soit en passant par la tête soit par le cœur. En utilisant le même procédé que par le bas, il faut retrouver en haut le point où débutent les lignes horizontales. Il est parfois possible de ne pas retrouver les mêmes chiffres entre le haut et le bas : ils seront identiques à droite et à gauche. Il faut donc repérer les nœuds et les passages. Une fois cette étape franchie, coupez le cordage et retirez-le de la raquette.

Rappelons qu’il est important de passer la corde par-dessous le cœur et de vérifier l’ouverture de la pince par rapport au diamètre de la jauge. À la première corde, il faudra vérifier la tension avec le doigt pour s’assurer qu’elle ne relâche pas. Il faudra ensuite tendre 5 montants sur la partie courte avant de passer aux autres parties.

Dans les cas où des nœuds sont faits, il est important d’ajouter une tension supplémentaire de 2 kg pour éviter les pertes de tonus du cordage. Ces nœuds devront être mis en place avec une pince à bosse ou une pince à nœud. Il faudra alors se servir de deux nœuds simples ou un nœud double. Si la corde est trop courte, il sera alors nécessaire d’utiliser une pince de démarrage au bout de la corde.

Les travers d’une raquette de tennis

Lors de la mise en place des cordes horizontales encore appelées travers, il est important de diminuer la tension d’un kilogramme par rapport aux cordes montantes pour assurer un bon équilibre du cordage. Il est conseillé de se servir de sa main ou d’un rangeoir pour éviter les frictions entre les cordes. Il faut aussi tirer une corde horizontale d’avance avant de la tendre. Cette mesure facilite la pose du cordage. Pour éviter les pertes de temps, il faut toujours garder le bout de la corde dans la main. Il faudra aussi faire attention au frottement lors des tensions au niveau des poussoirs. Bloquez donc le plateau avant de procéder à la tension et finalisez le cordage avec le rangeoir.

Les cordages hybrides

Les cordages hybrides sont réalisés avec une association de cordes monofilaments et de cordes multi-filaments pour obtenir un bon compromis entre les performances et la solidité de la raquette.

Il est important à leur réalisation d’effectuer une pose en 4 nœuds, de mettre la moitié des montants par le centre et de démarrer les travers en tête pour avoir moins de fragilité. Il est aussi conseillé de réaliser le nœud après trois travers, au risque de le voir disparaitre dans l’œillet et de gêner la tension. Au démarrage, il faut donc se servir de la pince de départ tout en l’associant à un bout de grip mis à l’extérieur du cadre.

Préparer un boyau pour le cordage d’une raquette de tennis

L’utilisation du boyau pour le cordage des raquettes de tennis est une excellente option, quoique très couteuse. Pour utiliser ce type de cordage, il est recommandé de se servir d’une machine à corder et de prétendre manuellement la corde pour optimiser ses performances.

Méthode idéale pour le départ du cordage d’une raquette

Pour commencer aisément le cordage d’une raquette de tennis, il suffit de calculer pour les parties courtes les montants à partir du dernier trou du cœur. Il est aussi possible de démarrer le cordage en tête de la raquette. Si cette dernière comporte 12 montants, il faut alors compter 12 cordes et demie.

Il est important au démarrage de poser une pince de départ, ainsi qu’un grip à l’intérieur. Il ne faut pas cependant oublier de supprimer cette pince de départ à la mise sous tension. Si l’on se retrouve en présence d’une partie trop courte, il est possible de poser 1 ou 2 travers. Dans ce cas, il est important de poser le deuxième avant le premier. Il est aussi possible de poser plusieurs travers avant de mettre le nœud des montants. Cette procédure permet d’éviter les gênes au cours de la pose.

La pose en carrée d’une raquette

Cette technique de pose ne s’effectue que sur les raquettes à 18 montants. Elle permet d’avoir une tension du cordage supérieure à 26 kg. Il est important au cours de ce procédé de réaliser un nœud au 8e montant.